Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lettre ouverte à ma foi

Publié le 29 Octobre 2013

Très chère Eglise,


J'ai grandi dans une famille catholique, pratiquante. Tu étais très importante pour ma grand mère, par conséquent tu l'étais pour moi. Je me souviens encore de ces après midi d'orage, lovée contre elle à l'écouter parler de toi. Combien tu étais grande, tolérante et aimante. Et moi je me disais que si cette femme, ce modèle de valeurs et de gentillesse se basait sur toi pour dicter sa vie, alors tu étais forcément quelqu'un de bien.

Le problème de l'enfance c'est qu'un jour il faut grandir. Elle est partie et une partie de ma foi en toi avec elle. Mais tu sais je me suis quand meme accrochée à toi dans mes moments les plus sombres. Je suis du genre fidèle.

Puis je t'ai entendue. Loin d'un signe d'amour je t'ai entendue cracher ta haine. Ca a commencé petit bras. L'avortement est un crime capital, le droit à la vie et tout ce qui va avec. J'me suis dis que tu fatiguais un peu, que tu t'étais juste égarée, accrochée à des préceptes éculés faute de savoir te renouveler. Puis j'ai été moi meme confrontée à ce choix de vie. J'ai choisi de mettre un coup de couteau dans le contrat qui nous liait, mais j'me suis dis que t'allais me pardonner, Dieu est amour et puis tu m'voyais vraiment à cette époque devenir mère? Le problème c'est que tu m'as pas vraiment pardonnée. Enfin moi tu sais au fond je m'en fiche. Mais le jour ou tu n'as pas pardonné à une enfant, un bébé, comme ceux dont tu prétends protéger la vie, violée par son beau père d'avoir avorté pour ne pas laisser sa vie dans une salle d'accouchement tu m'as vraiment fait vomir.

Mais bon ma mémoire peut me jouer des tours. Alors comme le ciel ne m'étais pas tombé sur la tete, le jour j'ai enfin été prete à avoir des enfants je les aient baptisés. Je voulais qu'ils grandissent en ton sein, avec les valeurs auquelles je croyais encore. On était plus ou moins en bon termes, un peu comme un vieux couple.

Puis un jour t'es allée trop loin. T'as voulu prétendre que certaines personnes devaient etre soignées parce que leur amour n'était pas beau. T'as laissé tes enfants exprimer leur haine, leur homophobie. T'as encouragé la haine par ton silence quand ce n'était pas par tes paroles relayées par les foules. Ce jour là est gravé en moi tu sais. J'ai écouté des pretres parler des homosexuels, j'ai écouté ces enfants formatés à cracher le venin de leurs parents et je t'ai vue derrière savourer tout ça.
J'ai regardé mes enfants, le portrait de ma grand mère. J'me suis dis que cette fois c'était fini. Tu m'as donné trop de coups, et moi les coups j'les encaisse pas je les rends. J'ai signé les papiers du divorce, de l'apostasie pour etre précise. Parce que tu vois mes enfants ne grandiront jamais dans la haine. Dans la haine de ce qu'ils seront peut etre un jour, ou la haine de ce que seront peut etre leurs amis, leurs collègues, leurs cousins ou cousines.
Mais tu sais le pire, ce que je ne te pardonnerai jamais, c'est que ce jour là j'ai eu l'impression que tu trahissais ma grand mère, qui s'est battue sa vie entière pour les gens différents sexuellement, socialement, pour tous les exclus de la vie en général. Non ça vraiment, ce ne sera jamais pardonnable.


Tu t'es bien foutue de nous.

Commenter cet article

Mily 29/10/2013 23:27

Top !!! :-)

10h17 29/10/2013 23:21

Wow.