Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tu vas pas pleurer en plus ...

Publié le 29 Octobre 2013

"C'est ça ma pauvre quand on aime comme t'aimes. Quand on ne sait pas faire de demi mesure, on doit s'attendre à souffrir. Ben quoi? On peut pas dire que t'étais pas prévenue ! Tu vas pas pleurer en plus ! Tu peux t'en prendre qu'à toi. Tu peux pas reprocher aux autres d'etre des égoistes, le monde lui meme l'est ! Et puis jette ton masque. Il te protège plus depuis longtemps. Tu te ballades avec une étiquette "aimez moi" sur la gueule ! Y'a que toi pour pas la voir. Mais les gens n'aiment plus. Les gens utilisent. Ils utilisent tout ce qu'il y a de bon chez toi en crachant sur le mauvais. En faisant semblant de ne pas voir que le meilleur chez toi, c'est ton pire qui le crée. Alors souris, souris parce que t'es plus forte que ça. T'es plus forte que toutes ces déceptions réunies. T'es une putain d'emmerdeuse, tu places la barre trop haut. Alors forcément elle tombe. Elle te tombe en pleine tronche. Mais tu te relèves toujours. C'est ce que j'admire chez toi. Cette faculté à tomber et à te relever. Te relever sans jamais vraiment au fond perdre tout cet amour. Mais chaque fois ça te laisse des cicatrices. Alors moi j'suis là, j'me dis que j'vais encore les guerir ces putain de cicatrices, j'suis là j'te regarde et je t'aime. Alors je mets des pansements parce que j'peux pas te recoudre. J'sais pas trop si quelqu'un peut l'faire, j'pense pas. T'as là, avec tes plaies à vif aux yeux de tous. Et parfois j'te jure j'ai envie d'leur dire d'arreter d'te regarder. J'aime pas ce qu'ils voient, j'aime pas ce qu'ils ne comprennent pas. J'aime pas leur interprétation de ce que de toutes façons ils ne pourraient pas comprendre. T'as trop d'amour, ça te bouffe de l'intérieur. Alors t'en donnes, sans compter. Les chiffres ça n'a jamais été ton fort ma pauvre.
Tu sais moi j'pense à tous ces cons. Tous ceux qui ont la chance de te croiser, la chance que tu les aime et qui sont partis. Faut vraiment etre con pour partir j'te jure. Mais j'me dis que tant pis, tant mieux, ça fait plus de place pour les autres. Y'a des gens qui n'attendent que toi ma chérie, que toi pour éclairer un peu leur route. Pour t'écouter disserter des heures sur une chanson, t'écouter parler de tout et de rien, de comme t'aimerais changer le monde.
Alors crois moi, ce monde ne te changera pas, jamais. Il est là et il t'attends, pour le changer lui."

Commenter cet article